revenir à l'Accueil
La veille

ERP / catastrophe naturelle : arrêté du 23 septembre 2022

Partager cet article sur
Partager sur

L’état de catastrophe naturelle a été reconnu en Guadeloupe, où la tempête Fiona avait provoqué des inondations et fait un mort.

Lien vers l’arrêté du 23 septembre 2022 : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000046325648
Date de publication : 24 septembre 2022
Domaine concerné : état des risques et pollutions, environnement
Pour résumer le texte : 22 communes de Guadeloupe sont reconnues en état de catastrophe naturelle après les inondations et coulées de boues survenues entre le 16 et le 18 septembre 2022.

Catastrophe naturelle en Guadeloupe après la tempête Fiona

Le dimanche 18 septembre 2022, le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin avait annoncé la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle en Guadeloupe « en fin de semaine prochaine ». Le gouvernement a tenu parole. L’arrêté du 23 septembre, a aussi été signé par le ministre de l’économie Bruno Le Maire, le ministre délégué auprès du ministre de l’économie Gabriel Attal, et le ministre délégué chargé des outre-mer Jean-François Carenco.

Communes concernées par l’état de catastrophe naturelle

L’état de catastrophe naturelle est reconnu pour les communes suivantes : Les Abymes, Baie-Mahault, Baillif, Basse-Terre, Bouillante, Capesterre-Belle-Eau, Gourbeyre, La Désirade, Deshaies, Le Gosier, Goyave, Lamentin, Petit-Bourg, Pointe-à-Pitre, Pointe-Noire, Port-Louis, Saint-Claude, Saint-François, Sainte-Rose, Trois-Rivières, Vieux-Fort et Vieux-Habitants. La période de reconnaissance débute le 16 septembre 2022 et s’achève le 18 septembre 2022. Les Guadeloupéens assurés pourront être indemnisés pour les dommages causés par les inondations et coulées de boue.

Partager sur
Partager cet article sur

Commentaires

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

.
Article rédigé par Cécile, le moteur de Quotidiag
Diplômée de philosophie, ex-bibliothécaire, prête-plume et rédactrice web, salariée et indépendante. Écrit quotidiennement des textes sur les diagnostics immobiliers depuis 2016.

Autres articles

More in La veille

Faut-il (re)faire la formation audit énergétique ?

Previous article

Un guide pour évaluer l’état de conservation des matériaux amiantés

Next article