revenir à l'Accueil
L'humeurLa tribune du râleur

Le nucléaire et le gaz sont des énergies vertes !

Partager sur

Et circulez, y’a rien à voir. Vous tous qui avez milité ou qui vous êtes révoltés contre les déchets nucléaires qui pollueront notre planète pendant des siècles ou qui souhaitez bannir les énergies fossiles de vos foyers, vous avez tort. Le nucléaire et le gaz sont des énergies vertes.

C’est du moins ce qu’a osé décréter la Commission Européenne en février dernier. Alors, rangez vos pancartes ‘nucléaire non merci’ et rebranchez vos chaudières au gaz et que cela ne vous empêche pas de vous prôner ‘écologiste responsable’.

Le nucléaire et le gaz désormais énergies vertes

C’est en surfant sur la toile que vous pouvez découvrir que votre fournisseur d’électricité, celui que vous aviez choisi parce que son électricité était garantie 100% verte, s’approvisionne désormais auprès de l’ARENH (Accès Régulé à l’Electricité Nucléaire Historique). Source : Cnews

Si c’est le cas, come moi, vous avez bondi. Alors que l’on choisit une offre d’électricité 100% verte, quitte à la payer plus cher ; comment son fournisseur peut-il rompre son engagement et distribuer de l’électricité produite par une centrale nucléaire ou une centrale thermique au gaz ? Il y a tromperie sur la marchandise, non ?

Et bien non. Il peut le faire puisque depuis le 2 février 2022, le gaz et le nucléaire sont des énergies vertes. D’accord, la planète n’est sûrement pas d’accord, mais il faut se rendre à l’évidence, ce n’est plus la nature qui décide de l’impact environnemental, c’est la Commission Européenne qui se prend pour …. (qui vous voulez en fonction de vos croyances). Et tant pis pour l’environnement.

À croire que l’exploitation du gaz, les rejets de CO2 de sa combustion ainsi que la production, l’acheminement et le stockage des déchets nucléaires ne seront jamais un problème puisque selon la logique européenne il s’agit de déchets verts.

La refonte obligatoire du DPE et du classement en passoires énergétiques

Puisque depuis le 2 février 2022, l’électricité d’origine nucléaire et le gaz sont des énergies vertes, il est INDISPENSABLE de refondre intégralement les logiciels de calcul du DPE (Diagnostic de Performance Energétique).

Qu’un logement consomme 400 KWh/m²/an ou moins, on s’en fout si c’est de l’énergie verte. Il sera moins impactant pour l’environnement que celui qui en consomme moitié moins d’une énergie ‘pas encore classée verte’. Donc il faut revoir en urgence la mesure d’impact environnemental de chaque logement ayant subi un DPE du temps où ni le nucléaire ni le gaz n’étaient des ‘énergies vertes’.

Nota : Gageons que les diagnostiqueurs immobiliers, les thermiciens et tous ceux qui réalisent des DPE et des audits énergétiques sauront faire remonter cette aberration tout comme les fédérations et associations de consommateurs toujours prêts à fustiger les DPE.

Faut-il alors remplacer réellement sa chaudière au gaz ? On peut se poser la question tant que le gaz sera considéré comme une énergie verte au même titre que l’électricité d’origine nucléaire d’une pompe à chaleur ou de radiateurs ‘grille-pain’.

Pour le fioul et pour le charbon, attendons encore un peu. Qui sait si d’ici quelques années ces énergies ne seront pas à leur tour labellisées comme ‘durables’.

À lire : Texte de la Commission Européenne

Partager sur
.
Article rédigé par Claude, le râleur de Quotidiag
A passé 30 années dans la Marine nationale, au service de la sauvegarde de la vie humaine, la prévention des pollutions et la surveillance du trafic maritime. Récompensé par la médaille du mérite maritime. Aujourd'hui, nomade digital entre les Pyrénées et l'Andalousie.

Autres articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in L'humeur

ERP : état de catastrophe naturelle reconnu pour plusieurs communes

Previous article

État des risques de plus de 6 mois, résolution du contrat ?

Next article