revenir à l'Accueil
L'actualitéTransactions

Un guide de l’audit énergétique réglementaire très sommaire

Partager cet article sur
Partager sur

La boîte à outils audit énergétique réglementaire s’enrichit d’un guide général à destination des professionnels habilités à le réaliser*. Les diagnostiqueurs, les architectes et les BET (bureaux d’études techniques) peuvent le télécharger sur le site RT/RE Bâtiment. À quelques jours de l’entrée en vigueur du dispositif, cette publication est bienvenue. Toutefois, le document est étonnamment sommaire.

présentation du guide audit énergétique

Ce nouveau guide doit aider les professionnels à renseigner les informations de l’audit énergétique. Son contenu répond donc aux modèles des audits énergétiques :

  1. Données générales : informations sur l’auditeur et bâtiments concernés,
  2. Vue d’ensemble du logement : descriptions, vue d’ensemble des équipements,
  3. Pathologies et caractéristiques architecturales, patrimoniales et techniques,
  4. Scénarios de travaux en un clin d’œil,
  5. Scénarios de travaux : parcours par étape, détail des travaux, résultats après travaux, aides financières et recommandations de l’auditeur.
  • Annexe 1 : travaux induits.
  • Annexe 2 : précisions à l’échelle du logiciel pour information.

Le guide rappelle que l’audit ne s’applique pas exclusivement aux maisons individuelles et aux immeubles en monopropriété. « Plus rarement, les appartements classés F et G lors d’une mise en copropriété ou lorsqu’ils se situent dans un bâtiment mixte » peuvent être concernés.

Le futur auditeur est-il réellement guidé ?

Le guide contient certes des informations et des exemples utiles. Citons ainsi, pour l’auditeur, l’obligation d’observer, dans le rapport, qu’une proposition d’isolation thermique par l’intérieur modifie le volume chauffé (HSP, SHAB). La performance énergétique et environnementale après travaux sera calculée avec la nouvelle SHAB.

Cependant, la plupart des précisions apportées sont a priori déjà connues du professionnel formé pour la réalisation de l’audit. On ose du moins l’espérer. Par ailleurs, « la répartition des consommations annuelles est présentée de la même manière que lors de la présentation initiale (voir partie II. 4). » Et « la facture est calculée selon la méthode précisée au II. 4 ». D’accord, mais où est donc la partie II. 4 ? Nous avons beau relire le document, la partie II s’arrête avec un 3, sans 4. Un paragraphe aurait-il été oublié ?

Bref, même si, d’après le nom du document, c’est une « V4 », une version plus aboutie de ce guide sera probablement mise en ligne dans un futur proche. Celle-ci semble avoir été rédigée dans l’urgence pour être mise en ligne avant le 1er avril 2023.

* Mise à jour du 28 mars 2023 : nous avons enlevé le lien vers le guide audit énergétique car le document n’est plus accessible aujourd’hui. Il a aussi disparu de la boîte à outils audit énergétique réglementaire.

Partager sur
Partager cet article sur

9 Commentaires

Commenter
  1. B
    Bernard 27 mars 2023 - 11h05

    Tout cela est pitoyable

    Répondre
    • B
      Bruno de la société DPE 27 mars 2023 - 11h41

      Je dirai même condamnable !

      Répondre
  2. I
    Irène - Entre2portes 27 mars 2023 - 11h35

    Rédigé dans l’urgence ? L’audit énergétique est pourtant prévu depuis longtemps. Les autorités « compétentes » ont donc initié cette mesure sans en définir concrètement le processus et pire, elles n’ont pas fait le nécessaire afin de le définir à temps pour la date effective de sa mise en application ! Du grand n’importe quoi…

    Répondre
    • B
      Bruno de la société DPE 27 mars 2023 - 11h45

      Nous sommes dans un contexte politique . L’urgence climatique est le prétexte à faire passer dans une impréparation totale tous les textes approchant de près ou de loin le bilan carbone. Dès que ce concept est admis, nous sommes en droit de nous poser la question suivante: le réchauffement climatique est-il vraiment leur préoccupation ?

      Répondre
  3. A
    Antoine 27 mars 2023 - 14h31

    Il a fallu 10 ans à la DGS pour nous sortir un torchon non réglementaire (et inapplicable) relatif aux enduits projetés de la liste B. 10 ans. Et près de 6 mois pour obtenir une V2 un peu moins foireuse (mais loin d’être parfaite).

    Pourquoi en serait-il autrement pour l’audit ?

    Répondre
  4. P
    Pascal 27 mars 2023 - 19h43

    Mais c’est qu’ils vont être contents tous les clients qui au lieu d’avoir un seul DPE à l’immeuble comme la législation le prévoit, on suivi les conseils d’un diagnostiqueur certifié sans mention qui leur à proposé de leur faire 1 DPE pour chacun des logements ! Comme ça s’il y a 6 appartements en F/G si le notaire fait bien son job il demandera l’audit de l’immeuble + celui des 6 logements. Vive le diagnostic ! Vive le DPE vive l’audit 😉

    Répondre
  5. P
    Pascal 27 mars 2023 - 19h47

    Un petit fascicule pour expliquer le guide V5 (Antoine, pas V2 … ou alors tu as téléchargé en début de journée et il y a eu des changements entre temps 😂) et hop … ce ne sera plus que de l’histoire ancienne

    Répondre
  6. C
    Christian 4 avril 2023 - 0h25

    Et les immeubles anciens dont les murs en terre crue ou en brique foraine doivent rester à l air libre pour les laisser respirer sous risque d humidité comment on fait???

    Répondre
  7. H
    Hervé 9 avril 2023 - 13h59

    Bonjour,
    Notre CS est convié au lancement d’un audit global que notre syndic a fait voter ( astucieusement) . Les DPE individuels sont en C ou D sur les bords. Peut on trouver une copie de la version éphémère V ?
    La notion de TRI ( temps de retour sur investissement) a disparu au cours du temps entre les guides des années 2016 et maintenant. Que peut on demander à l’auditeur pour nous éclairer légitimement sur la rentabilité et nous permettre de hiérarchiser les gestes ?
    Le critère variation de dépense/ quantité d’énergie dépensèe pour une variation de la consigne de température de confort de +/- 1 ou 2 degrés est il pertinent et peut il être calculé et demandé dans les livrables de l’Auditeur, possiblement décliné par geste?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

.
Article rédigé par Cécile, le moteur de Quotidiag
Diplômée de philosophie, ex-bibliothécaire, prête-plume et rédactrice web, salariée et indépendante. Écrit quotidiennement des textes sur les diagnostics immobiliers depuis 2016.

Autres articles

More in L'actualité

Consommations d’énergie réelles, un suivi essentiel ?

Previous article

Décret décence énergétique : avis favorable du CSCEE

Next article